Vous avez été victime d’une agression sexuelle et ne savez pas quoi faire?

Quittez rapidement le site

Chaque agression sexuelle est différente et chaque victime vivra cette expérience à sa manière. Nous nous efforçons donc de leur offrir des soins adaptés à leurs besoins. Nous sommes là pour les accompagner, quelles que soient leurs décisions.

Que vous ne sachiez pas ce que vous voulez faire ou que vous ayez besoin de soutien, différentes possibilités s’offrent à vous.

Ligne d’écoute téléphonique confidentielle

Rejoignez notre ligne d’écoute confidentielle et parlez à des employés qualifiés qui vous aideront à obtenir divers services. Nous sommes là pour vous, en tout temps.

Sans frais, partout au Yukon : 

English translation unavailable for sart_phone_number.png.

Soins médicaux

Vous pouvez vous rendre à l’Hôpital général de Whitehorse pour y recevoir des soins médicaux. Le type d’examen que vous passerez dépend entièrement de vous.

  • Vous êtes en contrôle de l’examen, rien ne vous sera fait sans avoir préalablement obtenu votre consentement.
  • Vous n’avez pas à parler de l’agression.
  • Vous pouvez indiquer les parties de votre corps qui demandent des soins médicaux.
  • Vous pouvez demander que certaines parties de votre corps ne soient pas examinées.

Vous ne savez pas ce que vous voulez faire

Vous pouvez demander que la trousse médico-légale – qui sera complétée par le personnel médical lorsque vous serez examiné et que l’on effectuera des prélèvements qui fourniront la preuve de l’agression – soit mise en attente. Selon ce que vous choisirez, les prélèvements et le rapport pourraient être :

  • conservés pendant une période maximale d’un an à l’hôpital;
    ou
  • transmis immédiatement à la GRC.

 

Si vous voulez signaler le crime, communiquez avec la GRC afin d’ouvrir une enquête criminelle. Vous pouvez demander à un intervenant en accompagnement de venir faire le signalement à la GRC avec vous.

Vous n’êtes pas encore prêt à faire un signalement officiel

Vous pouvez alors faire un signalement à une tierce partie.

  1. Vous n’avez qu’à donner tous les renseignements relatifs à l’agression à un intervenant en accompagnement.
  2. Ce dernier transmettra ces renseignements à la GRC, sans vous nommer.

La GRC ouvrira alors un dossier et les faits seront déjà consignés en prévision du signalement que vous pourriez décider de faire plus tard.

Nous voulons connaître votre opinion